L’apnée du sommeil est un trouble qui ne peut être diagnostiqué que par un spécialiste du sommeil dans une clinique spécialisée. On y évalue les paramètres du sommeil du patient à l’aide d’un hypnogramme. De nombreux spécialistes du sommeil préfèrent prescrire l’appareil de PPC (pression positive continue), dispositif pour traiter l’apnée obstructive du sommeil,
et ne pas envisager les bienfaits que les appareils buccaux peuvent apporter aux patients chez qui l’apnée obstructive du sommeil, légère ou modérée, ou qui ne tolèrent pas l’appareil de PPC. Une avancée importante s’est produite, pour la profession dentaire, en 2006.

Dans le numéro de janvier de la revue médicale Sleep, l’American Academy of Sleep Medicine (groupe de spécialistesdes troubles du sommeil) a publié des lignes directrices indiquant que, pour les patients atteints d’apnée légère ou modérée, l’appareil buccal était le premier choix
de traitement. De plus, d’après les lignes directrices, les appareils buccaux sont une option viable de traitement chez les patients qui ne répondent pas au traitement malgré la perte de poids ou qui ne tolèrent pas l’appareil de PPC. Le diagnostic d’apnée obstructive du sommeil est fondé sur l’indice d’apnée-hypopnée(IAH) et est établi au cours d’une évaluation du sommeil, la nuit, dans un hôpital ou une clinique du sommeil privée en recourant à la polysomnographie (PSG).

Les types de manifestations apnéiques ou hypopnéiques sont classés comme suit :

  • apnée du sommeil : la langue bloque complètement les voies respiratoires
  • apnée : cessation de la respiration pendant 10 secondes ou plus
  • hypopnée : le taux d’oxygène dans le sang diminue de 4 % ou plus, l’arrêt de la respiration dure moins de 10 secondes
  • apnée du sommeil légère : 5-15 manifestations par heure
  • apnée du sommeil modérée : 16-30 manifestations par heure
  • apnée du sommeil grave : plus de 30 manifestations par heure

Il existe trois options de traitements des apnées obstructives du sommeil :

  • appareils buccaux
  • appareils de pression positive continue(PPC)
  • ablation chirurgicale des structures causant l’obstruction. Le diagnostic d’apnée obstructive du sommeil ne peut être posé que par un professionnel de la santé, généralement un spécialiste des troubles du sommeil. Les dentistes doivent donc diriger leurs patients vers un hôpital ou une clinique du sommeil privée pour qu’ils y subissent



Source : Ordre des hygiénistes dentaires du Québec (Traduit du texte original “Snoring and sleep apnea. Many sufferers turning to oral appliances as alternative to masks”.vol. 22 n o 3 Octobre 2012 L’EXPLORATEUR 37)