En précisant qu’il est « essentiel de nettoyer la bouche ou de brosser les dents des bébés, y compris ceux qui sont allaités », l’Association dentaire canadienne reconnaît dans son énoncé que l’hygiène buccale – et non pas l’allaitement – est sans doute le facteur le plus important pour lutter contre la carie des bébés.

La possibilité que l’allaitement, surtout l’allaitement sur demande la nuit, puisse accroître le risque de carie de la petite enfance a préoccupé la communauté dentaire depuis qu’elle a été évoquée pour la première fois en 1977. Kotlow1 a publié des études de cas rapportant des observations cliniques selon lesquelles l’allaitement sur demande était peut-être associé à la carie de la petite enfance, qui se caractérise par au moins une dent primaire cariée (avec lésion cavitaire ou non), absente (à cause d’une carie) ou obturée chez un enfant de moins de 6 ans2.

Depuis lors, de grands organismes corroborent à ces préoccupations. L’énoncé sur la carie de la petite enfance de l’Association dentaire américaine (Statement on Early Childhood Caries3) mentionne que « l’allaitement à volonté la nuit après l’éruption de la première dent d’un enfant peut accroître le risque de carie ». La politique sur la carie de la petite enfance de l’Académie américaine de dentisterie pédiatrique (Policy on Early Childhood Caries (ECC): Classifications, Consequences, and Preventive Strategies4) recommande « d’éviter l’allaitement ad libitum dès que la première dent primaire apparaît et que d’autres glucides sont introduits dans l’alimentation ».

Or, l’idée que l’allaitement puisse causer la carie des bébés, que ce soit à cause des propriétés du lait maternel ou des pratiques d’allaitement, n’est soutenu par aucune donnée scientifique actuelle. Une étude parue récemment dans le Journal de l’Association dentaire américaine examine les effets sur la santé buccodentaire de l’allaitement et cite un recensement complet de la documentation de 2008 qui conclut à « la nécessité de mener des recherches scientifiques rigoureuses pour déterminer s’il y a véritablement un lien entre l’allaitement et la carie des bébés puisqu’il manque de données concluantes ».

Source : Association dentaire canadienne