Chargement...
 

Voici quelques termes qui peuvent vous aider à comprendre le jargon dentaire.

Abcès


Collection de pus constituée sous forme d’une tuméfaction fluctuante aux dépens des tissus sains. Les abcès peuvent se développer en n’importe quel endroit de l’organisme. Ils sont en général le témoin d’une infection par une bactérie qui provoque l’afflux des polynucléaires (globules blancs) et des cellules de l’inflammation, puis leur destruction. Ils contiennent des bactéries et des polynucléaire altérés ou morts.

Ablation


Opération consistant à enlever un organe, un ensemble de tissus ou un corps étranger par voie chirurgicale.

Amalgame dentaire


Matériau utilisé pour obturer les cavités des prémolaires et des molaires cariées. Le « plombage » utilisé au xixe siècle, constitué de métal riche en plomb, a été remplacé de nos jours par un alliage comprenant de la poudre d'argent et, en quantité moindre, de l'étain et du cuivre malaxés avec du mercure. L'amalgame malléable ainsi obtenu est condensé à froid dans la cavité dentaire et acquiert en quelques heures sa dureté finale. Son étroite adaptation aux parois dentaires et ses bonnes propriétés mécaniques le rendent tout indiqué pour la restauration des dents postérieures, soumises à de fortes pressions. L'apparition d'amalgames à haute teneur en cuivre a permis de retarder la corrosion du matériau et d'améliorer sa tenue dans le temps. Ce matériau, auquel on reproche parfois son aspect inesthétique, permet de conserver durablement des dents cariées et soignées.

Analgésie


Consiste à supprimer la sensibilité à la douleur aiguë, qu'elle soit transitoire (suite à un acte chirurgical, par exemple) ou chronique (d'origine cancéreuse, par exemple). Selon le type de douleur et son intensité, les analgésiques employés sont périphériques (aspirine et paracétamol essentiellement) ou centraux (morphine).

Asepsie


L’asepsie associe la désinfection de l’environnement et de l’air, la rigueur de la technique, l’utilisation de matériel stérile et d’antiseptique. L’asepsie est rigoureusement respectés lors des interventions, médicales et chirurgicales y compris en petite chirurgie (injections, perfusions, ponctions).

Bain de bouche


Soins de la bouche pratiqués avec une solution ; la solution elle-même.Les bains de bouche sont recommandés pendant et après le traitement des maladies de la gencive (gingivite et parodontite). Un bain de bouche à l'eau salée tiède peut aider à calmer les inflammations très douloureuses causées par une inclusion de dent de sagesse ou une alvéolite dentaire, ou à drainer le liquide purulent d'un abcès dentaire.

Les bains de bouche fluorés sont utiles à titre préventif chez l'enfant, pour éviter les caries, en renforçant l'émail des dents et en agissant directement contre la plaque. Ils sont aussi conseillés en traitement curatif, par exemple après une radiothérapie d'un cancer de la bouche ou lorsque le collet des dents est sensible.

Les solutions antiseptiques et aromatisantes vendues dans le commerce servent à rincer la bouche et à éliminer les débris alimentaires. Elles doivent être utilisées pendant une courte période (de 4 à 7 jours) dans le cadre d'une infection gingivale ou dentaire.

En effet, leur utilisation prolongée peut avoir pour conséquences une irritation des tissus et des affections secondaires. Par ailleurs, leur pouvoir aromatisant procure un bien-être passager, mais ne résout pas la cause d'une mauvaise haleine, qui provient en général d'une inflammation du parodonte (ensemble des tissus de soutien de la dent), d'un foyer infectieux nasal ou de troubles digestifs.

Canine


Dent pointue, tranchante, située entre les incisives et les prémolaires. Les canines, au nombre de 2 sur chaque maxillaire, servent à déchirer les aliments.

Carie


Maladie détruisant les structures de la dent, évoluant de la périphérie (émail) vers le centre de la dent (pulpe dentaire).

Chevauchement


Superposition anormale de deux éléments anatomiques

Composite dentaire


Matériau plastique utilisé en dentisterie pour obturer la cavité dentaire. Le composite est un matériau résineux renforcé par des éléments minéraux, qui se présente dans une gamme de teintes très étendue de façon à permettre une restauration esthétique des dents antérieures cariées. Le composite est maintenu par collage et non, comme l'amalgame, de façon mécanique ; en revanche, il est moins durable que ce dernier ou que l'or. Son utilisation est donc indiquée pour restaurer les fractures d'angles (sur une incisive), mais plus controversée pour le remplissage des prémolaires et des molaires.

Cuspide


Protubérance située sur la face triturante des prémolaires et des molaires. Aux cuspides (en relief) correspondent les fosses (en creux) : le contact de ces deux éléments permet le broiement des aliments entre deux dents antagonistes.

Dent


Organe minéralisé implanté dans le maxillaire, dont la partie visible émerge de l'os.

Les dents permettent la mastication, qui constitue le premier temps de la digestion. En soutenant les tissus mous (lèvres, joues), elles jouent un rôle dans l'esthétique du visage et dans la prononciation des sons.

On distingue chez l'être humain les dents de lait, temporaires, et les dents permanentes. Les dents de lait apparaissent entre l'âge de 6 mois et l'âge de 30 mois et sont au nombre de 20. L'éruption des dents permanentes, au nombre de 32, est plus étalée. Elle commence à partir de 6 ans et se termine à 12 ans. L'éruption des 4 dents de sagesse peut se produire à partir de 18 ans environ.

Dent de lait


Dent appartenant à la première dentition de l’enfant ou du jeune mammifère (dentition lactéale), qui sera remplacée par les dents permanentes.

Dentine


Tissu calcifié blanchâtre qui recouvre la pulpe de la dent.
La dentine est elle-même recouverte par l'émail au niveau de la couronne (partie émergée de la dent) et par le cément au niveau de la racine.

Détartrage


Élimination du tartre des surfaces dentaires. Le détartrage permet d'éviter les différentes nuisances causées par le tartre (dépôt de calcaire d'origine essentiellement salivaire) : développement de souches de bactéries, maladies et irritations de la gencive, coloration inesthétique liée à la consommation de colorants alimentaires et de tabac. Il est réalisé à l'aide d'instruments à l'extrémité tranchante ou par des appareils ultrasoniques qui décollent le tartre sous l'effet de vibrations. Une fois le tartre éliminé, les surfaces détartrées sont repolies par application d'une pâte faiblement abrasive à l'aide d'une brossette ronde montée sur contre-angle.

Diagnostic


Temps de l'acte médical permettant d'identifier la nature et la cause de l'affection dont un patient est atteint.

Émail


Couche externe dure qui recouvre la dent et la protège.

Endodontie


Discipline spécialisée dans l'étude et le traitement des maladies de la pulpe dentaire.

Extraction


Intervention chirurgicale ou médicale consistant à retirer de l'organisme un tissu (une tumeur, par exemple), un organe (dent, etc.) ou un corps étranger.

Fêlure


Fracture non ouverte, de profondeur variable, atteignant l’émail, la dentine et/ou la pulpe de la dent. Une fêlure horizontale est souvent superficielle et peut ne pas être traitée. En revanche, les fêlures verticales nécessitent un traitement approprié car leur évolution peut aboutir à la perte de la dent.

Gencive


Tissu de la muqueuse buccale qui recouvre les faces interne et externe des os maxillaires. Les gencives constituent une bande de 2 à 4 millimètres qui entoure les dents ; sa surface est kératinisée et empêche la pénétration des microbes à sa jonction avec la dent. Une gencive saine est ferme, de couleur rose pâle.

Gingivite


Inflammation des gencives.
Une gingivite peut être due à un mauvais brossage des dents, qui entraîne une accumulation de la plaque dentaire et du tartre. Des modifications hormonales temporaires peuvent aussi provoquer une gingivite, par exemple pendant la grossesse, l'inflammation disparaissant après l'accouchement. Enfin, la prise de certains médicaments antidépresseurs ou antiépileptiques est aussi susceptible de causer une gingivite. La gencive, rouge et gonflée, devient très sensible et saigne facilement, notamment lors du brossage. Un détartrage complet, puis la reprise d'un brossage quotidien et méticuleux font disparaître les symptômes en quelques jours. En l'absence de traitement, la gingivite peut évoluer vers une parodontite, inflammation des tissus de soutien de la dent provoquant une fonte de l'os (amenuisement) dans lequel la dent est implantée. La fonte de l'os peut entraîner un déchaussement.

Herpès labialinfection à HSV1


Cette maladie infectieuse est due le plus souvent au virus Herpes simplex 1. La première contamination a lieu dans l'enfance.
La primo-infection n'engendre généralement aucun symptôme ; elle peut cependant se traduire par une gingivostomatite (inflammation de la gencive et de la muqueuse buccale). Ultérieurement, des récurrences sont possibles, souvent facilitées par un facteur déclenchant : soleil, froid, infections, règles, stress. Elles se manifestent sous la forme d’une éruption vésiculeuse localisée. Cette éruption se situe le plus souvent autour de la bouche et du nez (bouton de fièvre), mais elle peut toucher les joues ou les doigts (panaris herpétique). Les vésicules s'ouvrent puis laissent une croûte jaunâtre, qui tombe en moins d'une semaine sans laisser de cicatrice. Les épisodes récurrents sont toujours apparents ; ils sont cependant moins visibles que la primo-infection.

Incisive


Chez l’homme, les incisives (autre de 8, 4 sur chaque maxillaire) sont des dents aplaties et tranchantes, servant à appréhender et à couper les aliments, Elles sont situées à la partie antérieure de chacun des deux maxillaires, et limitées en dehors par les canines.

Malocclusion dentaire


Mauvaise imbrication de l'ensemble des dents d'un maxillaire par rapport à l'autre lorsque la bouche est fermée.

Une malocclusion peut être à l'origine de migraines, de craquements articulaires (situés en avant de l'oreille), de spasmes musculaires gênant l'ouverture de la bouche. Généralement, il est possible de la traiter par meulage léger des dents, par pose d'une prothèse ou d'un appareil dentaire, ces trois techniques pouvant être associées.

Maxillaire inférieur


Os en forme de fer à cheval formant le squelette de la mâchoire inférieure.
Le maxillaire inférieur porte les dents inférieures. C’est le seul os mobile du crâne : de chaque côté de la mâchoire, il s’articule avec l’os temporal par l’articulation temporomandibulaire; sa mobilité est également assurée par les muscles masticateurs, qui s’insèrent sur les os du crâne et permettent la phonation, la mastication, la déglutition et la respiration.

Maxillaire supérieur


Os très richement vascularisé, formant la partie osseuse centrale de la face. Le maxillaire supérieur, à la base, est le lieu d'implantation des dents supérieures : il porte alors le nom d'os alvéolaire et s'atrophie avec la perte des dents, entraînant un affaissement important des lèvres et une diminution de la distance séparant le nez du menton ; seul un dentier ou des implants dentaires remplaçant la totalité des dents perdues permettent de rendre au visage son aspect normal. À son sommet, le maxillaire supérieur forme le plancher des orbites. De chaque côté, il est creusé d'une cavité remplie d'air, le sinus maxillaire, en communication avec les fosses nasales.

Obturation


Insertion d’un matériau dans une cavité dentaire.

Obturation coronaire


Ce procédé vise à rendre sa forme normale à une dent traitée pour une carie ou pour une fracture. Lorsque la restauration de la dent est réalisée directement, le matériau d'obturation peut être métallique (amalgame : on parle alors de plombage) ou organominéral (composite, verre ionomère) ; malléable lors de son insertion, il acquiert ensuite sa dureté finale. Il est aussi possible d'utiliser un matériau d'obturation non malléable (or, céramique) : dans ce cas, on parle d'inlay ou d'onlay dentaire. Préparé en laboratoire à partir d'une empreinte de la dent taillée, celui-ci est ensuite collé ou scellé. La longévité des obturations coronaires dépend de l'étendue de la lésion, de l'hygiène dentaire, du matériau choisi et de la façon dont celui-ci est sollicité quotidiennement lors de la mastication.

Obturation endodontique


Ce procédé permet de fermer de façon étanche et durable le canal dentaire, après l’avoir nettoyé, à l’aide d’un film de ciment à base d’eugénol-oxyde de zinc associé à de la gutta-percha.

Occlusion


Positionnement des dents du maxillaire supérieur par rapport aux dents du maxillaire inférieur lorsque la bouche est fermée.
L'occlusion dentaire permet la mastication des aliments, une déglutition correcte, ainsi que le repos des muscles responsables de la mastication. Lorsqu'elle est normale, incisives et canines supérieures recouvrent légèrement celles du maxillaire inférieur, les cuspides (protubérances situées sur la surface des dents) des prémolaires et des molaires inférieures s'inscrivant dans les sillons correspondants de leurs homologues supérieures.

Plaque dentaire


Enduit collant et blanchâtre qui se dépose à la surface des dents et des gencives.

La plaque dentaire est à l'origine de toutes les atteintes des tissus parodontaux (cément, ligament, os alvéolaire, gencive) ; elle est aussi la cause principale des caries. Son rôle néfaste est moins lié à son épaisseur qu'à ses constituants, une flore microbienne qui comprend certains micro-organismes transformant le sucre en acide lactique, qui ronge l'émail. Lorsque la plaque dentaire persiste trop longtemps à la surface des dents, elle se calcifie, constituant alors le tartre.

Un brossage après chaque repas, effectué correctement (de la gencive vers la dent), permet d'éliminer la plaque dentaire. Celle-ci se dépose sur les surfaces anfractueuses de la dent puis sur ses parties lisses, sur la gencive et le pourtour du collet ; le brossage doit donc intéresser toutes ces surfaces.

Prémolaire


Dent située entre les canines et les molaires.
Les prémolaires, au nombre de 4 sur chaque maxillaire, servent à écraser les aliments.

Prise d’empreinte dentaire


Moulage des dents, du relief de la mâchoire et de ses tissus de revêtement. La prise d'empreinte permet d'étudier la position des dents et des structures buccales afin de réaliser des appareils orthodontiques ou des prothèses (dentier, bridge). Elle se fait au moyen d'un matériau plastique qui durcit après sa mise en place. On coule du plâtre dans l'empreinte ainsi formée afin d'obtenir une reproduction fidèle des dents, des gencives et, parfois, du palais.

Prothèse dentaire


C'est un appareillage destiné à maintenir ou à restaurer les arcades dentaires pour une raison tant esthétique que fonctionnelle.

Prothèse dentaire amovible


La prothèse dentaire amovible, amarrée à des supports dentaires, muqueux ou à des implants, doit être enlevée pour être nettoyée (simple brossage sous l'eau du robinet). Elle est dite partielle lorsqu'il reste dans la bouche des dents sur lesquelles elle est retenue par l'intermédiaire de dispositifs de liaison mécanique (crochets, par exemple), totale lorsqu'il n'y a plus de dents et que sa fixation ne peut plus se faire que sur la muqueuse buccale ou sur des racines restantes. Une prothèse amovible peut être utilisée en cas de délabrements buccaux congénitaux ou dus à un cancer. Un autre type de prothèse amovible, la gouttière, permet de protéger les dents de divers traumatismes (sujet pratiquant un sport violent), des caries ou d'une radiothérapie, ou de relaxer la mâchoire en cas de lésion de l'articulation temporomandibulaire.

Prothèse dentaire fixée


La prothèse dentaire fixée peut être scellée ou collée. Elle permet de rendre son aspect normal et sa fonction à une dent très abîmée (onlay, inlay, couronne), de replacer une ou plusieurs dents (bagues), de les immobiliser (attelle de contention en cas de maladie des tissus de soutien de la dent), voire de les remplacer intégralement (bridge). Son entretien ne diffère pas de celui des dents naturelles (brossage et fil dentaire).

Pulpe dentaire


Tissu conjonctif richement vascularisé et innervé, situé dans la cavité centrale de la dent, l'endodonte.
La pulpe dentaire, improprement appelée nerf dentaire, assure la formation de la dentine ainsi que la nutrition, la sensibilité et la défense de la dent. Tout au long de la vie, une calcification lente et progressive réduit son volume. On distingue la pulpe camérale, située au centre de la couronne, de la pulpe radiculaire, localisée au centre de chaque racine.

Pulpite (rage dentaire)


Inflammation aiguë et irréversible de la pulpe dentaire.
Une pulpite est due à une carie profonde ou à un traumatisme dentaire. Elle se traduit par des douleurs parfois provoquées par le contact avec des aliments chauds, mais souvent spontanées. Celles-ci peuvent être accentuées par l'accélération du rythme cardiaque à l'effort et irradier vers les oreilles et les pommettes. Lorsque la pulpe est inflammatoire, elle se trouve comprimée dans la cavité dentaire du fait de l'augmentation de son volume. Il faut alors dévitaliser la dent.

Résine


Substance synthétique utilisée dans la confection d'appareils d'immobilisation des membres ou des articulations ainsi qu'en chirurgie dentaire.

Scellent


Molaire Grosse dent placée à la partie moyenne et postérieure des maxillaires, et servant à broyer les aliments. Chez l'homme, les molaires sont au nombre de 4 sur chaque maxillaire.

Sillon


Rainure que présente la surface de certains organes.

Tartre


Dépôt dur, calcifié ou en voie de calcification, se déposant sur les collets des dents et sous la gencive. Le tartre se forme à partir de la plaque dentaire. Il est composé à 75 % de matières minérales, notamment de cristaux de calcium et de magnésium apportés par les glandes salivaires (parotides et sous-maxillaires). Les surfaces dentaires les plus exposées au tartre sont celles qui se trouvent en regard des canaux excréteurs des glandes salivaires, c'est-à-dire les faces internes des incisives du bas et les faces externes des molaires du haut.


Source : Larousse encyclopédie


A SAVOIR SUR LES DENTS

Dents

Alimentation et santé dentaire

Hygiène dentaire

Mauvaise haleine


SOINS DES DENTS POUR TOUS LES AGES

Dents des enfants

Dents des adolescents

Dents des adultes

Dents des ainés


MALADIES

Articulation temporomandibulaire (ATM)

Cancer de la bouche

Diabète

Herpès buccal

Maladies de gencive

Parodontite

Troubles de l'alimentation et les dents

VIH-SIDA

Sida et dentisterie


PROTECTION DES DENTS CONTRE LES CARIES

Caries dentaires

Comment bien se brosser les dents?


Il est important certes de ses brosser les dents pour éviter les urgences dentaires! Par contre, le brossage doit s’effectuer correctement afin d’être efficace. Le brossage de dents permet d’éliminer le biofilm (plaque dentaire), les résidus d’aliments ainsi que certaines tâches.

Les problèmes et stades de la carie dentaire


La carie dentaire est parmi les maladies les plus répandues dans notre société. Elle peut s’attaquer à n’importe qui, et elle est causée par les aliments qui restent sur les dents. Les particules d’aliments peuvent laisser un enduit collant et incolore sur les dents qu’on appelle la plaque.

Protecteur buccal sportif


Pour les mordus de sport, afin d’éviter toute urgence dentaire, il est important de bien protéger ses dents. Le protège-dents pourrait aussi réduire les risques de commotions cérébrales, selon certaines études.

La santé des dents durant la grossesse


Tout le monde sait qu’il est important de prendre soin de ses dents. Mais, durant la grossesse, ce l’est encore plus. Voici les questions souvent posées par les femmes enceintes...












Image
Image

LAVAL

Pharmaprix
965-T Boul Curé-Labelle (coin Notre-Dame)
Laval, QC
H7V-2V7
Tel: 450-681-1683
Fax: 450-681-4696


Image
Image

MONTREAL

Pharmaprix
5122, chemin de la Côte-des-Neiges
Montréal, Qc
H3T 1X8
Tél: 514-737-4415

Image
Image

LONGUEUIL

Image


Ronflement et apnée du sommeil

Image

Certaines études montrent que le fait de dormir dans le même lit qu’un ronfleur perturbe le sommeil plus d’une heure parnuit, et que ce manque de sommeil peut avoir un effet négatif sur la santé (comparable aux problèmes de santé associés au tabagisme passif).

Les conseils sur le brossage de dents des enfants


Il peut être difficile de brosser les dents de votre bébé ou jeune enfant, mais c'est une étape très importante pour garder les dents et les gencives de votre enfant en bonne santé.

La mauvaise haleine (Halitose)

Image

L’halitose est un symptôme à considérer dans la promotion de la santé et la prévention des maladies. Il est habituellement possible de remédier à cette condition lorsque la ou les sources sont identifiées et bon nombre de solutions contribuent à garder la bouche exempte d’odeurs désagréables.

")











Afficher les messages d'erreurs PHP